Editorial

La mort du petit Kevin SUAREZ (13 ans) en 2005

17 mai 2007

L’avocat du responsable : « le type même de l’accident idiot » !
Au Tribunal de Namur, se sont déroulées, les 17 avril et 10 mai, les audiences relatives à l’accident mortel dont fut victime le petit Kevin SUAREZ, 13 ans. Le 1er octobre 2005, Kevin se trouvait le long de la Nationale 92 à Wépion et avait été fauché puis traîné sur plus de 60 mètres !
L’auteur de ce drame, Ronald L, 31 ans (d’Anseremme), roulait à 100km/h sur une voie normalement limitée à 50; outre qu’il avait consommé des boissons alcoolisées (> à 0,8 %0), il avait été distrait parce qu’il cherchait son briquet neuf. C’est dire si l’intéressé était attentif à la conduite de son véhicule. Après le violent impact, moteur cassé, ce fou trouva encore l’énergie suffisante pour mener sa voiture dans le parking du magasin Aldi, proche de 1 km.
Présent à la 1ère audience, l’homme s’efforça de réduire sa responsabilité et mit tout sur le compte d’un bref instant de distraction, pas davantage. Son avocat, le Bâtonnier DERENNE y alla de quelques surprenantes maladresses dont l’une fit grand bruit parmi l’assemblée : en effet, évoquant le comportement troublant de son client, il conclut en ces termes : « c’est le type même de l’accident idiot » ! Inutile de préciser la stupeur que produisirent ces propos auprès de toutes les personnes présentes.
Les parents de Kevin très dignes malgré leur chagrin, prirent la parole : des propos de Marianne BLOND, la compagne du papa et maman de cœur de Kevin, nous retiendrons l’amour extrême qui les unissait, tandis que Francisco SUAREZ, son père, mit en évidence son incompréhension et sa révolte devant un tel drame. De son côté, Mme Annette FELIX,, sa marraine de parrainage, dressa un portrait extrêmement poignant du petit dont la vie avait été parsemée d’obstacles..
L’avocate de la Famille SUAREZ s’efforça de démontrer le comportement aberrant du responsable. Quant à l’avocat de la défense, s’il créa l’incident précédemment évoqué, il s’échina aussi à prétendre que l’alcoolisation de son client n’avait aucun rapport avec l’accident et que le délit de fuite n’en n’était pas un : il s’agissait seulement de garer son véhicule de telle sorte qu’il ne gêne pas la circulation.
Par contre, le Ministère public, représenté par M. le Substitut DELFORGE ne fut guère tendre à l’encontre du gaillard et estima qu’il fallait condamner très sévèrement ce genre de délinquant routier.
Finalement, le Juge prononça le verdict suivant :
- pour homicide involontaire : 15 mois de prison ferme, 2 ans de déchéance (avec obligation de repasser tous les examens : pratique, théorique, médical et psychologique) et 2200€ d’amende
- pour alcoolémie : 1 mois de déchéance de permis et 1100€ d’amende
- pour délit de fuite : 12 mois ferme, 2 ans de déchéance et 2750€ d’amende,
soit au total : 27 mois de prison ferme, 49 mois de déchéance et à la caisse , 6050€ d’amende. En principe, ça fait réfléchir … : oui, il est bien écrit « en principe ».
Force nous est cependant de constater que, peu à peu, les Juges (certains en tout cas) prennent conscience des drames humains causés par certains accidents de la route. Progressivement, ils reconnaissent enfin qu’il existe des conducteurs pour lesquels la clémence n’a aucune raison d’être.
La défense n’a pas attendu le délai maximum de 15 jours pour aller en appel de cette décision puisqu’elle a décidé de cette procédure l’après-midi même. Il fallait s’y attendre mais c’est aussi une arme à double tranchant puisque si la peine infligée peut être accrue, elle peut aussi s’en trouver réduite. Nous n’aimons beaucoup pas les procédures d’appel qui consistent à faire revoir le jugement du responsable à la baisse; en effet, maints exemples démontrent à souhait qu’elles se révèlent trop souvent à son avantage … Le délai habituel étant de 6 à 8 mois pour que l’affaire soit rejugée, il a en effet tout le temps de « se racheter une conduite », en ayant conservé entre temps son permis.
A.GILLIQUET Resp. RED/Liège

sortie d'une école

Tribunal de Namur, affaire Kevin SUAREZ, nov. 2007

(1) ACCCIDENT MORTEL AUX ASSISES DE MONS

(2) ACCIDENT MORTEL AUX ASSISES DE MONS

UN VERDICT SEVERE AU PARFUM DE SCANDALE (2)

UN VERDICT SEVERE AU PARFUM DE SCANDALE (1)

La mort De Joe


Nombre d'accidents de la route relevé dans la presse belge de ce lundi

Temporairement indisponible...